Être une foodie peut avoir ses avantages

J’entends souvent les gens dire que d’aller sur Facebook est une perte de temps. Je suis parfois d’accord. Par contre, parfois on y fait de belles découvertes et ça m’est arrivé cette semaine. Une amie à moi a mis sur son mur une promotion pour les foodies et elle me nommait sachant mon intérêt pour la cuisine. Une boucherie en ligne, Biobic.ca, a eu une belle idée pour faire parler d’elle. La preuve, j’en parle moi-même ici !

Ils ont invité les foodies (ou invitent encore si le maximum de 50 n’a pas été atteint)  à proposer une recette nécessitant un ou plusieurs de leurs ingrédients. En échange, ils vous envoient le ou les ingrédients nécessaires gratuitement pour peu que vous leur soumettiez la photo de votre résultat. Je vous avoue qu’au début j’étais plutôt incrédule, très incrédule même. Je me suis fait un profil sur le site, j’ai rempli le formulaire et j’ai soumis ma recette. Je ne savais pas trop si j’allais recevoir ce que j’avais proposé. J’étais prête à attendre pour voir si j’allais recevoir du spam par courriel ou de la nourriture par la poste. Je n’ai pas été déçue !

La boucherie propose divers types de viandes toutes biologiques et écoresponsables. Quand je suis allée sur leur site, j’ai vraiment essayé de trouver quelque chose que je n’avais jamais mangé avant pour l’essayer. J’ai vu de l’agneau, du bœuf, du poulet, du veau, des saucisses et de la pintade. Je n’avais jamais mangé de pintade de ma vie et je me suis dit : « Bingo, c’est ça que j’essaie! ». Je suis allée sur internet pour trouver une recette simple et facile à faire pour essayer ce bel oiseau. J’ai trouvé sur le site de Ricardo une recette de pintade aux herbes. J’avais presque tous les ingrédients en main donc ça serait réalisable si je recevais quelque chose par la poste. L’entreprise précisait que s’ils n’avaient plus d’un ingrédient ils pourraient nous envoyer autre chose. Il fallait donc attendre pour voir si j’aurais quelque chose et si ça serait de la pintade.

Deux jours plus tard, au bureau (l’adresse de livraison que j’avais donnée) je reçois une boîte à mon nom. J’étais sûre que c’était le chandail de laine que j’avais oublié durant les fêtes chez mes beaux-parents qui habitent loin. En ouvrant la boîte, j’ai vu les dépliants de Biobic et un gros paquet enrobé de papier. J’avais reçu quelque chose de la boucherie sur laquelle je me suis inscrite. Je n’en revenais tout simplement pas! La viande était bien emballée, congelée et je l’ai mise au réfrigérateur de la cuisine au bureau.

Le soir, j’explique le tout à mon conjoint qui me croit à peine. « Ils t’ont envoyé ça gratuitement? Comme ça pour que tu l’essaies et que tu leur envoies une photo ? Wow ! » Alors on a commencé ensemble à cuisiner la pintade. La recette est vraiment fabuleuse et d’une simplicité : des herbes fraiches, du beurre, de l’ail, des oignons, un peu de vin blanc et de bouillon de poulet. Vraiment rien de coûteux, d’extravagant ou encore impossible à trouver. C’est parfois ce qui me tanne des émissions de cuisine. Certains chefs utilisent des produits si difficiles à trouver que ça décourage les gens de cuisiner se disant que c’est impossible à trouver dans leur patelin ou encore que ça leur coutera les yeux de la tête. La recette que j’ai essayée, à part le prix de la pintade, revient probablement à moins de 20$ pour les ingrédients et dans mon cas je les avais en main déjà.

IMG_0945

La recette demandait des herbes fraîches.  J’ai utilisé celles que j’avais et j’ai utilisé des herbes sèches et même substitué des herbes, car je n’avais pas une d’entre elles. Le résultat? Vraiment bon, délicieux, succulent! Il faut de la patience pour lever la peau jusqu’aux cuisses sans la déchirer, je vous l’accorde, mais le reste est un jeu d’enfants. Nous avons servi le tout avec une courge poivrée et une salade d’épinards.

IMG_0947

On coupe des fines herbes fraiches avec l’ail pour faire le beurre.

IMG_0949

Un peu d’herbes, du jus de citron, de l’ail et du beurre. C’est tout et ça fait des merveilles sous la peau de la pintade!

IMG_0951

Mon copain s’est amusé avec la peau de la pintade 🙂

IMG_0954

Une fois le beurre mis sous la peau, on farcie la pintade d’oignons et d’ail.

IMG_0952

Ensuite on fait un lit d’oignons, d’ail et de thym et on verse du vin et du bouillon de poulet.

IMG_0958

On attache la pintade et on la met sur les légumes.

IMG_0960

Ça ressemble à ça quand c’est cuit ! 🙂

IMG_0963

Avouez que même en lunch, ça a l’air délicieux, non?

IMG_0962

Voici le résultat avec de la courge et des épinards.

Vous savez quand on sert de la dinde ou du poulet au repas et que tous vos invités se ruent sur la poitrine, la viande blanche ? Vous allez être surpris, mais dans le cas de la pintade, les cuisses sont les meilleures! En effet, la viande brune est la viande de la pintade que mon copain et moi avons préférée. La peau était dorée à point, comme si j’avais tenté de cuisiner un poulet barbecue d’un restaurant. Il faut faire attention de ne pas trop cuire la pintade, car sinon vous vous retrouverez avec de la viande sèche à des années-lumières de ce que cette volaille a à offrir.

Comme quoi parfois, perdre son temps sur Facebook peut être utile et nous amener à essayer quelque chose de nouveau !

Voici la recette :

Ingrédients

  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de thym frais, effeuillé
  • 5 ml (1 c. à thé) d’origan frais, effeuillé
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de romarin frais
  • 15 ml (1 c. à soupe) de persil plat, ciselé
  • 5 gousses d’ail, pelées
  • 5 ml (1 c. à thé) de jus de citron
  • 125 ml (1/2 tasse) de beurre, ramolli
  • 1 pintade d’environ 1,6 kg (3 1/2 lb)
  • 2 oignons, coupés grossièrement
  • 1 branche de thym frais
  • 125 ml (1/2 tasse) de vin blanc
  • 60 ml (1/4 tasse) de bouillon de poulet
  • Sel et poivre
  • Ficelle de boucher
Préparation
1. Placer la grille dans le bas du four. Préchauffer le four à 200°C (400°F).
2. Hacher les herbes et l’une des gousses d’ail.
3. Dans un bol, mélanger les herbes, l’ail haché, le jus de citron et le beurre. Saler et poivrer.
4. Avec les doigts, détacher doucement la peau de la poitrine et des cuisses de la pintade, sans la déchirer. Farcir de beurre aux
herbes, en étendant le mélange uniformément sous la peau.
5. Dans la cavité de la pintade, placer la moitié des oignons et deux des gousses d’ail. À l’aide de ficelle de boucher, attacher les pattes de la pintade pour lui redonner sa forme. Saler et poivrer.
6. Dans un plat de cuisson, placer le reste des oignons et les deux dernières gousses d’ail. Ajouter la branche de thym, le vin et le bouillon. Saler et poivrer.
7. Déposer la pintade dans le plat de cuisson, sur les légumes. Insérer un thermomètre à viande dans la cuisse, sans toucher l’os. Cuire au four 15 minutes. Réduire la température du four à 180°C (350°F) et poursuivre la cuisson environ 1 h 15 ou jusqu’à ce que le thermomètre indique 82°C (180°F).
8. Au moment de servir, accompagner la pintade de son jus de cuisson.

Bon appétit !

Advertisements

One thought on “Être une foodie peut avoir ses avantages

  1. Pingback: Pintade rôtie au beurre et aux herbes fraîches | BioBic

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s